premiere rencontre

Publié le par cedric seuron

          Voila comment j'ai découvert ma Cavale, Avelig. A première vu, elle paraissait en bon état, quelques réparations de prévu mais rien de bien grave, j'ai bien dit à première vu...
          
          Elle était stockée sur un terre plein, dans un chantier depuis prés de un an, le capot ayant disparu, l'eau stagnait à l'intérieur. Comme vous pouvez vous en douter, le fond à pris une certaine claque. Deplus, le pont ayant était mal straté, afin de le renforcer par l'école des glénans, l'eau s'est infiltré sous la strat.

          Malgré tous ces points faibles, ma décision était prise : je me préparais donc à un pari fou, arriver à refaire naviguer ce bateau, dont je suis tombé amoureux au premier coup d'oeil... 

            Maintenant, en route pour l'aventure, d'un petit gars sans grand moyen qui à un but... 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article